Attila le jardinier – Pierre-Olivier Vérot

Attila le jardinier – Pierre-Olivier Vérot

Publié le: oct 29 2016 by Anita Coppet - 3 Comments
Attila avait toujours été monumental. Dès les premières secondes de sa vie, dès son premier cri. Un « beau bébé » de 5,2 kg, La nouvelle avait même fait...
Mes sept péchés, mes sept tasses de thé – Monika Miravet

Mes sept péchés, mes sept tasses de thé – Monika Miravet

Publié le: oct 29 2016 by Anita Coppet - Ajouter un commentaire
  « La première tasse humecte mes lèvres et mon gosier » Bon sang, mais pourquoi Boogie ronronne-t-il aussi fort ? Sa langue râpe ma...
TOTEM & CE QUI RESTE Par Véronique Le Normand

TOTEM & CE QUI RESTE Par Véronique Le Normand

Publié le: oct 17 2016 by Anita Coppet - Ajouter un commentaire
Tout a commencé, il y a un an, par les photos de Francis Jolly. Pour accompagner ces images Totem, il fallait des paroles totem. Elles me sont venues au nombre...
CONCOURS DE NOUVELLES avec les THÉS GEORGE CANNON

CONCOURS DE NOUVELLES avec les THÉS GEORGE CANNON

Publié le: juin 27 2016 by Anita Coppet - 4 Comments
C’est Les Thés. Pardon, c’est l’été ! Période idéale pour se lancer dans l’écriture d’une nouvelle, (cliquer sur ce lien : http://www.ecriturefactory.com/concour.php),...
« Il n’y a pas d’autre rêve » de Marie-Josée Desvignes

« Il n’y a pas d’autre rêve » de Marie-Josée Desvignes

Publié le: juin 17 2016 by Anita Coppet - Ajouter un commentaire
Et d’étranges rêves comme des soleils couchant sur les grèves… » Verlaine (Poèmes saturniens) Trop de bonheur de toute façon m’aurait tuée....
« Le blockhaus, le jeune homme et des frites », de Julien Vigneron

« Le blockhaus, le jeune homme et des frites », de Julien Vigneron

Publié le: juin 17 2016 by admin - Ajouter un commentaire
La plupart du temps, il portait une montre à chaque poignet. Il n’aimait pas être en retard, il n’avait jamais aimé être en retard. Il regarda l’une...
Le Grand marin par Catherine Poulain / Les 68 Premières fois

Le Grand marin par Catherine Poulain / Les 68 Premières fois

Publié le: juin 15 2016 by Anita Coppet - Ajouter un commentaire
C’est un roman ambitieux et réussi. Il vous prend comme une grosse vague sur le pont d’un bateau de pêche, où il n’est pas question de se plaindre des vêtements...